FANDOM


Haïti élut pour la première fois un président de manière démocratique en 1990, l'ancien prêtre catholique Jean-Bertrand Aristide, membre du "Front national pour le changement et la démocratie" (FNCD). Cette présidence a été inconstante : après un coup d'état en 91, il s'exile aux états-unis. C'est l'intervention militaire de 94 qui permet à Aristide de revenir au pouvoir, grâce au soutien du géant américain. , il ne revient à la présidence qu'en 1995, appuyé par les marines états-uniens. Les mêmes états-unis l'évinceront ensuite en 2001, avec l'aide du Canada et Paris. Et grâce aux casques bleus (la Minustah). La mission de l'ONU (9000 soldats de la paix stationnés actuellement sur une île qui n'est pas en guerre) est perçue comme de moindre utilité. En général, Haïti a des relations tendues avec les Etats-Unis.


L'ex-première ministre Michèle Pierre-Louis fustige le président, en déplorant son incapacité à prendre des décisions et à agir.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .